Informations importantes à lire avant tout massage Thaï proposé par Siam Spa


Nous vous proposons:

des Massages bien-être traditionnels Thaïlandais à but non médical, non thérapeutique, non érotique et non sexuel et ce sans ambiguïté.

Les massages proposés sont des massages-bien-être de détente. Ils n’ont aucun but thérapeutique et, en raison de leur nature, ne s’apparentent à aucune manipulation en profondeur, pratique médicale ou relevant de la kinésithérapie.


Contre indications aux prestations proposées :

Contrairement a l’idée préconçue, le massage n’est pas anodin il y a des bienfaits et des contre-indications. De manière générale, Tous les massages de détente, quels que soit les techniques utilisées et les intervenants, demandent de la vigilance dans les cas suivants :

  • Forte fièvre

  • Maladies infectieuses (bactérienne ou virale)

  • Intervention chirurgicale récente (moins de trois mois)

  • Fractures et blessures récentes

  • Maladies relatives aux os et squelette (ostéoporose,…)

  • Inflammations des articulations (entorses, déchirures musculaires ou ligamentaires, fractures tisseuses)

  • Troubles circulatoires (lymphangite, phlébite, varice, artériosclérose…)

  • Hémorragie

  • Problèmes cardiaques (artériosclérose, hypertension, pace maker,…)

  • Perturbations de la coagulation (hémophile, thrombose, hématome)

  • Inflammations de la peau (dermatoses, infections cutanées, brûlure, plaies ou cicatrices récentes, plaies ouvertes, coupure)

  • Grossesse

  • Un avis médical est requis pour tout type de cancer

Tout doute concernant un état pathologique impose de demander l’avis favorable de votre médecin.


Engagements Siam Spa :

  • Je m’engage à respecter l’intégrité physique et morale du client, une stricte confidentialité.

  • Je respecte le droit à l’intimité et à la pudeur du client.

  • Je réalise des massages de bien-être non thérapeutiques et non sexuels.

  • Conformément à la loi du 30 avril 1946, au décret n°60665 du 4 juillet 1960, à l’article L489 du Code de Santé Publique et au décret n°96-879 du 8 octobre 1996, il ne s’agit nullement de massage médical ou de kinésithérapie, mais de techniques de bien-être.

  • Je respecte les règles d’hygiène et de propreté liées à l’exercice de ce métier et attend ce même respect de la part de mes clients.